Cette semaine, Je vais analyser une autre photo d’Olivier LeSaint.
Il m’avait déjà transmis une photo et recommence avec celle ci

IMG_0856

La Rose d’Olivier

COMPOSITION

Olivier nous présente une photo de fleur, on appelle ça vulgairement de la macro-photographie mais le terme plus approprié à ce genre de photo est de la proxi-photographie. On verra les différences dans la partie technique.
Sinon, sur la composition, Olivier a (trop) centré le sujet et ne respecte pas la règle des tiers. De plus, la lecture de la fleur en 1er plan n’est pas facile car elle ne se détache pas des autres fleurs de même couleur dans le fond.
Sur les couleurs, le rose se détache bien du vert car ces couleurs sont plutôt contrastées.

La Règle des tiers

La Règle des tiers

TECHNIQUE

Comme je disais, Olivier a fait de la proxiphotographie et non de la macrophotographie.
Pour expliquer la proxi, il faut commencer par la macro. La macrophotographie, c’est quand on photographie des petites choses et, contrainte technique, avec un rapport de grossissement de 1:1, c’est à dire que 1cm en réel doit faire (au minimum) 1cm sur le capteur/pellicule, on doit alors avoir un sujet plus détaillé sur la photo que ce que l’on puisse voir. Du coup, la Proxi, c’est l’inverse, quand 1cm en réel fait moins d’1cm sur le capteur.
Et côté objectif, pour que votre “précieux” soit réellement MACRO, il faut qu’il y ait ce fameux rapport de grossissement de 1:1, sinon, ça sera seulement un objectif proxi, donc attention aux appellations des constructeurs et aux vendeurs qui ont tendance à tout mélanger pour vous faire acheter.

En résumé:

  • Pour la proxi : 1cm en vrai ≥ 1 cm sur le capteur
  • Pour la macro : 1cm en vrai ≤ 1 cm sur le capteur
le Sigma 105mm f/2.8 MACRO

le Sigma 105mm f/2.8 MACRO

Côté prise de vue, voici les paramètres:

Vitesse: 1/250s
Ouverture: F/6,3
Iso: 100
Focale: 135mm sur un Canon 550D, soit 216mm.
Mode de prise de vue: Motif (ça doit être le mode macro pré-programmé)

Alors, en proxi/macro, on cherche à travailler la profondeur de champs pour avoir le sujet complément inclus dans la zone de netteté. Ici, l’ouverture de 6,3 fait bien son rôle. Et plus on va se rapprocher de notre sujet, plus la profondeur de champs va se réduire et donc il faudra fermer de plus en plus (augmenter le chiffre d’ouverture).
Et si on ferme, on perd en lumière, il faut donc compenser avec la vitesse et/ou la sensibilité, vous commencez à connaitre la chanson…
Ici, la vitesse est de 1/250s, c’est une bonne vitesse car elle est suffisante pour ne pas avoir de flous de bougé ( en générale, on prend la vitesse supérieure ou égale à l’inverse de la focale).
Et dernier point technique, la sensibilité est basse, ce qui permet d’avoir une image sans bruit.

AMÉLIORATIONS/RETOUCHES

Bon alors comme on l’a vu, la photo d’Olivier ne respecte pas la règle des tiers, on va essayer un petit recadrage pour remédier à cela.

Recadrage en mettant la fleur au tiers de l'image

Recadrage en mettant la fleur au tiers de l’image

Ensuite, la fleur de premier plan, ne se détache pas trop de celle du fond et cela peut gêner la lecture de la photo. Avec Lightroom et l’outil de retouche localisé, on peux essayer d’atténuer la couleur de la seconde fleur. Une solution de secours, il aurait été préférable de voir ça directement à la prise de vue et changer d’angle pour détacher encore mieux notre sujet.

Retouche pour atténuer la couleur

Retouche pour atténuer la couleur

CONCLUSION

Que ce soit en photo (classique) en macro/proxi… il ne faut pas négliger certaines règles notamment la règle des tiers qui va largement nous aider dans la composition. Ensuite, la position, l’angle, bref le point de vue du photographe va nous permettre de bien détacher notre sujet de son contexte (on pourra aussi s’aider de la profondeur de champs).

Ensuite, coté technique, en proxi/macro, il faut bien faire attention à la profondeur de champs. Donc n’hésitez pas à faire des tests. En Macro (avec un rapport de 1:1), on peut avoir des valeurs d’ouverture vraiment extrêmes, par exemple, l’objectif Sigma 105mm f/2.8 macro peut se fermer à f/45 et c’est nécessaire quand on voit qu’à sa distance minimale de mise au point (0,313m) on obtient à peine 1,57cm de profondeur de champ.

Calcul de la PDC à F/45

Calcul de la PDC à F/45

Olivier, j’attends ton retour sur cette analyse.

Rendez vous dimanche prochain pour la prochaine analyse!

Vous avez apprécié cette analyse mais vous ne vous sentez pas à la hauteur, pas de problème, je propose également des cours particuliers pour voir les bases de la photo / la compo…  et même du coaching personnalisé pour vous perfectionner.

Si l’article vous a plu, Parlez-en autour de vous, partagez ce post…

 

La photo gracieusement fournie par Olivier LeSaint reste sa propriété et n’est pas utilisable sans son accord. De même que les captures d’écrans et les modifications que j’ai pu y apporter

 

About the author

Photographe depuis plus de 10ans, toujours passionné et passionnant